Iniciativa europea per a la revitalització de llengües en perill

Font: Marina Solís, Consultora de Política i Planificació Lingüístiques, Universitat Oberta de Catalunya.

Yesterday (11th September 2013) the European Parliament made a decisive step forward for the protection of endangered languages by approving by a 92% majority an own initiative report by rapporteur François Alfonsi MEP (backed by ELEN and Eurolang) calling on the EU and Member States to urgently take measures to revitalise these languages. In this CMC interview Mr Alfonsi discusses what happens next. (In French): http://www.ideasforeurope.eu/news/le-parlement-europenne-soutien-la-diversite-culturelle-et-les-identites-minoritaires/

Le « Rapport Alfonsi » Comment va-t-il aider les langues en danger de disparition ?

Il va les aider car les États membres vont devoir assumer leurs responsabilités. Les Pays qui aujourd’hui n’ont pas encore ratifié la Charte Européenne des langues minoritaires et régionales, comme la France, vont être marginalisés et ne pourront pas tenir encore longtemps des positions qui font du tort au sort de nos langues. Il va aussi les aider au niveau européen car la Commission Européenne ne peut faire comme si le vote n’avait pas eu lieu, elle devra d’une manière ou d’une autre ouvrir des crédits pour les langues en danger et les communautés linguistiques concernées.

Et maintenant quoi ? Quels sont les nouveaux pas à suivre pour améliorer la protection des langues en danger ?

Le combat ne s’arrête pas là, il va maintenant falloir que le rapport soit suivi d’effets, faire pression sur les États, convaincre la Commission et continuer au Parlement de faire vivre cet engagement au-delà du vote.

– See more at: http://www.ideasforeurope.eu/news/le-parlement-europenne-soutien-la-diversite-culturelle-et-les-identites-minoritaires/#sthash.qAwtz4MR.dpuf

Le « Rapport Alfonsi » Comment va-t-il aider les langues en danger de disparition ?

Il va les aider car les États membres vont devoir assumer leurs responsabilités. Les Pays qui aujourd’hui n’ont pas encore ratifié la Charte Européenne des langues minoritaires et régionales, comme la France, vont être marginalisés et ne pourront pas tenir encore longtemps des positions qui font du tort au sort de nos langues. Il va aussi les aider au niveau européen car la Commission Européenne ne peut faire comme si le vote n’avait pas eu lieu, elle devra d’une manière ou d’une autre ouvrir des crédits pour les langues en danger et les communautés linguistiques concernées.

Et maintenant quoi ? Quels sont les nouveaux pas à suivre pour améliorer la protection des langues en danger ?

Le combat ne s’arrête pas là, il va maintenant falloir que le rapport soit suivi d’effets, faire pression sur les États, convaincre la Commission et continuer au Parlement de faire vivre cet engagement au-delà du vote.

– See more at: http://www.ideasforeurope.eu/news/le-parlement-europenne-soutien-la-diversite-culturelle-et-les-identites-minoritaires/#sthash.qAwtz4MR.dpuf

Font: Eurolang https://www.facebook.com/pages/Eurolang/174907085047

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà.

Administració